Archivage

│ Archivage │

SAUVEGARDE et ARCHIVAGE DES PHOTOS.

   La facilité de déclenchement du numérique fait que les Photos s’accumulent sur nos disques durs au fil des ans …

  Il est indispensable de sauvegarder celles-ci, un plantage d’ordinateur arrivant souvent, avec pour conséquence la perte de plusieurs années de Photos si l’on n’a pas pris de précautions auparavant.

 
   Les CD et les DVD :

  Les CD, avec leur capacité réduite de 700 MO, ont été au début de l’ère des photos numériques le support privilégié de beaucoup de photographes.

   Puis, l’évolution informatique aidant, beaucoup sont ensuite passés au DVD simple couche (4,7 GO), puis au double couche (9,4 GO).

    Qu’en est-il de leur conservation, quelques années plus tard ?

   Les fabricants de CD et DVD nous affirment à grands coups de marketing, que ceux-ci dureront une centaine d’année … Or ces durées annoncées tiennent compte des tests de vieillissement effectués en laboratoires, bien loin de la réalité !

   De multiples tests effectués par des professionnels montrent que leur durée de conservation dans le temps est très variable.

   Un test effectué par un magazine informatique réputé, sur 60 références de CD-R différentes, a montré qu’au bout de 3 ans 15% des CD étaient illisibles. Seuls les bons CD-R passent le cap des 10 ans !

  Il est quasiment impossible de connaître ceux qui résistent le mieux au temps. En effet aucune marque n’est vraiment fiable. D’un magasin à l’autre, la même référence de CD-R ne sort pas de la même usine …

   Mais il y a pire, la qualité du disque dépend également de celle du graveur. La durabilité peut être longue avec un graveur X et très courte avec un graveur Y pour le même CD-R ou DVD-R !

   Beaucoup trop de paramètres aléatoires pour savoir à quoi s’en tenir !!!

   Personnellement j’ai eu 20 % de mes CD-R qui étaient illisibles au bout de 5 ans. J’ai pu récupérer les données sur la moitié grâce à un logiciel de récupération de CD, l’autre moitié a été à la poubelle, irrécupérable …

   La seule solution, prendre de multiples précautions :

  •    Choisir des disques de marque, les génériques durant généralement moins longtemps (de même que les disques achetés sur les marchés).
  •    Diviser par 2 la vitesse de gravure annoncée par le fabriquant (conseil d’un chercheur du CNRS et  expert en disques optiques du ministère de la culture).
  •    Ne jamais toucher la piste, un doigt au centre, un autre sur la tranche.
  •    Éliminer les traces avec un chiffon sec, en essuyant le disque du centre vers l’extérieur.
  •    Stocker les Disques dans des boites traditionnelles.
  •    Placer ces boites verticalement, comme des livres, pour éviter le gondolage.
  •    Protéger ces disques de la lumière.
  •    Eviter l’humidité, stockage dans une pièce entre 4° et 25 °.
  •    Ne pas écrire sur les disques.
  •    Une fois par an, sortir tous ses disques, les contrôler un par un, repérer ceux qui sont devenus illisibles et ceux que le graveur lit avec difficultés. Tous devront être regravés, à partir de l’original, et de préférence en 2 exemplaires stockés dans 2 endroits différents.

   NB : Il est à noter que les CD-R ont l’air de mieux résister au temps que les DVD-R.

   De plus, avec le temps, les photos stockées sur DVD-R ont tendance à se pixelliser.


Les Disques Durs Externes USB :

    L’avantage des disques durs externes USB pour la sauvegarde de vos photos est multiple.

   Tout d’abord, ils peuvent être lus par n’importe quel système d’exploitation (Windows, Mac, Linux) s’ils sont formatés en FAT 32. Les disques en NTFS sont en effet exclusivement lisibles par Windows.

  En outre,  ils peuvent être stockés dans des lieux physiques différents de celui où se trouve l’ordinateur, ce qui n’est pas négligeable en cas de vol ou d’incendie par exemple …

   De plus, ils ont un énorme avantage, les données se conservent généralement très longtemps car ils servent peu. Ils ne sont en effet pas sollicités tous les jours comme un disque dur d’ordinateur.

   Une sauvegarde hebdomadaire effectuée par un logiciel de sauvegarde (Backup en Anglais) est en effet suffisante.

   Personnellement je préfère les disques durs externes  » La Cie  » qui a l’avantage d’être peu bruyant, fiables et solides.


Les RAIDS :

   Les RAIDS de stockage de données sont des ensembles de disques durs au sein d’une même unité.

   Quand une donnée est copiée sur un des disques durs du RAID, elle est automatiquement copiée en double sur un 2ème ou 3ème disque dur de ce RAID.

   L’avantage théorique est que les données étant copiées plusieurs fois, si un des disques lâche, on a toujours les données sur un des autres disques.

   En pratique, les disques étant stockés au sein d’une même unité, il arrive que tous les disques lâchent en même temps suite à un défaut technique, un virus, etc …

   En résumé ; rien de tels que des disques durs externes stockés dans des lieux physiques différents, avec des sauvegardes hebdomadaires.

   Une sauvegarde hebdomadaire effectuée par un logiciel de sauvegarde (Backup en Anglais) est en effet suffisante.


Ma Pratique Personnelle :

   Personnellement, j’ai un 2ème disque dur en  » esclave  » sur mon ordinateur.

   J’ai mon système d’exploitation (XP) sur le disque   » maître  » (C), et mes documents divers et images sur le disque  » esclave  » (D). J’ai déplacé les dossiers «   Mes Documents  » et  » Mes Images  » de C vers D.

   Ainsi, quand le système d’exploitation (Windows XP) plante, mes documents et  photos restent sur le 2ème disque : D.

   Malgré cela, il m’est arrivé que ce 2ème disque devienne totalement illisible, avec perte totale du contenu.

   C’est pourquoi j’ai deux disques dur externes USB, clones de mon disque D contenant  mes photos et documents divers.

   Je fais des sauvegardes régulières de D sur mes disques durs externes USB grâce au logiciel gratuit «  Ultra Back Up 4  » (ou Ultra Backup 4.2), qui ne recopie que les fichiers ayant changés et supprime ceux n’existant plus, il est incrémentiel. Tutoriel :  ici .
 Cobian Backup est également un très bon logiciel de sauvegarde gratuit, incrémentiel également. Tutoriel : ici .

   Ces 2 disques durs externes USB ne sont pas connectés à mon ordinateur quand il est en marche.

   Je me contente de sauvegardes hebdomadaires, effectuées la nuit.

   Je garde le 1er disque chez moi, et le 2ème dans un autre lieu physique.

   J’ai adopté cette manière de faire suite à une perte de photos, mon disque D étant devenu illisible et les données irrécupérables …

   En pratiquant ainsi, on minimise les risques de pertes. Je n’ai en effet perdu aucune donnée ni photo depuis que je pratique ainsi.
 

Mes Conseils :

   Tout d’abord, garder les fichiers originaux en JPeg, et une fois retouchée la photo doit être enregistrée en Tiff (éviter le PDS, format de Photoshop).

  En effet, si malgré toutes ses précautions vos disques durs devenaient illisibles, les logiciels de récupération de données récupèrent assez facilement le JPeg et le Tiff, ce qui n’est pas le cas des autres formats.

   L’autre problème avec l’archivage des photos numériques, est de les retrouver, perdues au milieu d’un disque dur.

    Il faut donc s’intéresser aux logiciels de catalogage.


Le Catalogage des Photos :

   Avant de procéder au catalogage proprement dit, il est utile de classer ses photos dans des dossiers  avec ; le thème, la date, le lieu … par exemple.

   Ensuite, il faut procéder au catalogage de toutes ces images afin de pouvoir les retrouver aisément.

   Le principe est de créer un catalogue virtuel des photos présentes sur son disque dur.

   On peut pour ce faire renseigner les champs IPTC (champs intégrés à la photo, mais non visibles) avec des mots clés, des dates codifiées, pour aider à la recherche.

   Xnview et Photo basic (voire Picasa, mais c’est un logiciel moins évolué) permettent de renseigner ces champs et sont de bons logiciels de catalogages gratuits.


CORROLAIRE : Comment formater un disque dur USB de grande capacité en FAT 32 ; plus de 32 GO :

   
  Les disques durs USB sont très utiles pour la sauvegarde des images ou des données. 

   Par exemple, beaucoup de récepteurs TNT sont dotés d’une prise USB en façade afin d’y connecter une clé USB ou un disque dur externe USB afin d’enregistrer des émissions ou de lire ses films et photos. Cependant la plupart de ces enregistreurs n’acceptent que le FAT32, alors que les disques externes USB sont  en général livrés formatés en NTFS (le format de Windows).

   Windows ne formatant les disques durs de plus de 30 GO qu’en NTFS, il va alors être nécessaire d’avoir recours à un logiciel.

   
Afin de ne pas faire d’erreurs, l’idéal est de renommer le disque en question (clic droit) avec un nom facilement reconnaissable.

 
AVANT TOUTE CHOSE, SAUVEGARDEZ LE CONTENU DU DISQUE USB SUR UN AUTRE DISQUE DUR.

EN EFFET LE FORMATAGE EFFACE TOUTES LES DONNES.

 
  GuiFormat se charge très bien de formater tout disque dur en FAT32, et ce quelque soit sa taille.

   Il est important de bien vérifier le disque dur à formater afin de ne pas commettre d’erreurs.

  Dans  » GuiFormat  » le nom du disque dur  apparaît dans  » Volume Label  » (si on a pris la peine de le renommer), et la capacité en face de  » Drive  » en GO, ceci afin de bien identifier le disque dur à formater.